Equal Pay Day: une journée consacrée à l’égalité salariale

Equal Pay

Une étude menée par JobCloud en collaboration avec lohncheck.ch et publiée en janvier 2020 montre qu’il existe toujours un écart salarial conséquent entre hommes et femmes en Suisse et qu’il s’élève en moyenne à 12,4%. Réduire au maximum ou même supprimer cet écart, c’est l’objectif de la journée de l’égalité salariale – ou Equal Pay Day –, qui a lieu cette année le 22 février. A cette occasion, nous avons discuté avec Myriam Heidelberger Kaufmann, co-organisatrice et membre de Business & Professional Women (BPW), de la signification, des mesures et des effets possibles de cette journée internationale.

Mathias Steger: Qu’est-ce que l’Equal Pay Day exactement?

Myriam Heidelberger Kaufmann: L’Equal Pay Day est une journée d’action en Suisse visant à sensibiliser à l’écart salarial qui subsiste entre hommes et femmes. Selon l’enquête sur la structure des salaires 2016 de l’Office fédéral de la statistique (OFS), on observe une différence de salaire de 14,6% au détriment des femmes dans le secteur privé, et ce, pour un travail égal. Si l’on transforme cette valeur en nombre de jours de travail, l’Equal Pay Day marque le premier jour de l’année où les femmes reçoivent un salaire pour le travail qu’elles fournissent. Selon les résultats de l’enquête de 2016, ce jour est le 22 février.

Qu’est-ce qui est prévu dans le cadre de l’Equal Pay Day (EPD) en Suisse?

Plus de 20 associations vont organiser diverses actions au niveau local, en partie en collaboration avec les communes et les autorités locales. Des actions seront menées dans les rues, des débats auront lieu et des rabais seront proposés aux femmes. Par exemple, de la soupe sera distribuée sur la Paradeplatz de Zurich et des sacs rouges EPD seront distribués à un stand sur la Kornhausplatz à Berne. Par ailleurs, une table ronde aura lieu à Bienne et, en Suisse orientale, les boulangeries locales vendront leur pain dans un sachet EPD rouge. Le signe distinctif de cette journée sera le sac rouge, qui sensibilise les hommes et les femmes au manque dans le porte-monnaie des femmes.

Savez-vous comment expliquer cette différence de salaire marquée entre hommes et femmes?

Il y a des facteurs explicables à l’écart de salaire, comme le niveau d’éducation, le secteur d’activité ou l’ancienneté, et des facteurs non explicables. Si quelque chose ne peut pas être prouvé et justifié de façon cohérente, il s’agit de discrimination.

Que peuvent faire les femmes si elles se sentent désavantagées au niveau de leur salaire?

Comme l’égalité salariale est un droit fondamental, il est possible d’entamer une action en justice pour obtenir un salaire égal à travail égal. C’est ce qui est recommandé dans des cas isolés, mais toujours après un conseil personnalisé, comme le proposent les syndicats.

Quelles sont les mesures concrètes qui pourraient être prises pour garantir plus d’égalité salariale en Suisse?

La Constitution fédérale garantit un salaire égal entre hommes et femmes pour un travail égal. Le respect de cette loi par chaque employeur est une mesure concrète.

Sinon, je vois la transparence salariale comme une étape importante. S’il est connu qu’au sein d’une entreprise un homme du même âge et exerçant la même fonction touche un meilleur salaire que sa collègue féminine, cette dernière peut agir.

Si l’on transforme cette valeur en nombre de jours de travail, l’Equal Pay Day marque le premier jour de l’année où les femmes reçoivent un salaire pour le travail qu’elles fournissent.

MYRIAM HEIDELBERGER KAUFMANN

Que peuvent faire les collaborateurs et chercheurs d’emploi d’une part et les entreprises d’autre part pour une meilleure égalité salariale?

Les chercheurs d’emploi ne doivent pas vendre leurs compétences en dessous de leur valeur. Pour cela, ils ont besoin de quelques conseils. Souvent, les femmes négocient de façon plus «douce» que les hommes. Et ce sont souvent face à des hommes qu’elles négocient leur salaire. Les femmes peuvent donc s’imaginer négocier pour leur meilleure amie. Une femme qui imagine négocier un salaire pour un tiers aura plus de succès qu’une femme qui négocie son propre salaire. Il y a des études qui prouvent ce phénomène. De leur côté, les entreprises ont différentes possibilités pour vérifier la structure de leurs salaires. Un contrôle régulier de l’égalité salariale au sein de l’entreprise, comme en a décidé le Parlement, n’aura d’effet que si les entreprises sont prêtes à respecter la Constitution.

Comment contrôler l’égalité salariale?

A travers des analyses de l’égalité des salaires au sein des entreprises, selon la loi votée par le Conseil fédéral qui entrera en vigueur dès le 1er juillet 2020 pour les entreprises de plus de 100 employés. Mais de telles analyses sont également utiles pour les petites entreprises.

Existe-t-il des certifications en Suisse distinguant les entreprises qui appliquent l’égalité salariale?

Il existe un label pour les secteurs publics. Le conseiller fédéral Alain Berset a initié une charte pour l’égalité salariale dans ce secteur. En la signant, les communes se sont engagées à mettre en œuvre l’égalité salariale. Depuis novembre 2019, les organisations proches du secteur public ont elles aussi la possibilité de signer la charte. Il existe également des organismes de certification pour le secteur privé, comme Equal SalaryFair Compensation ou la EDGE Certification.

Pouvez-vous me citer des exemples d’entreprises ou de secteurs qui garantissent l’égalité salariale en Suisse?

Jusqu’à présent, la charte d’Alain Berset a été signée par 16 cantons, 86 communes, 36 entreprises parapubliques et la Confédération. Certaines grandes entreprises, comme la Poste ou les CFF, mènent déjà depuis quelques années des analyses de leurs salaires de leur propre gré.

Est-ce acceptable pour vous d’aborder le sujet de l’égalité salariale dès l’entretien d’embauche?

Oui. Une entreprise qui s’engage pour l’égalité hommes-femmes dans leur vie professionnelle est synonyme de progrès et de développement.

Quelles sont vos attentes concernant l’égalité salariale en Suisse au cours de ces prochaines années?

Quand Business and Professional Women a lancé l’Equal Pay Day en Suisse en 2009, la journée a eu lieu le 10 mars en raison des disparités encore plus importantes. Aujourd’hui, soit dix ans plus tard, la journée a lieu le 22 février. 17 jours en dix ans. Je souhaite que nous n’ayons bientôt plus besoin d’Equal Pay Day en Suisse parce que les femmes, tout comme leurs collègues masculins, reçoivent un salaire juste dès le 1er janvier. Je souhaite pouvoir voir ce jour encore pendant ma carrière.

Depuis juin 2019, Myriam Heidelberger Kaufmann est vice-présidente de l’association Business & Professional Women Switzerland et membre de l’équipe responsable de l’organisation annuelle de l’Equal Pay Day en Suisse au sein du comité central. Elle est également active au sein du club BPW de Bienne. Par ailleurs, elle occupe un poste de dirigeante dans une institution du canton de Berne dominée par les hommes.

1 Commentaire

  • Florence Chassot
    13. February 2020 Reply

    Si la confédération applique l'égalité des salaires entre hommes et femmes, pouvez-vous me dire pourquoi le site internet de la Confédération "Salarium" n'a pas été mis à jour. En effet, ce site incite toujours les employeurs à maintenir un écart salarial entre hommes et femme. https://www.bfs.admin.ch/bfs/fr/home/statistiques/travail-remuneration/salaires-revenus-cout-travail/niveau-salaires-suisse/salarium.html

Écrire un commentaire

Leave a Reply

1 Commentaire

Conseils RH & Checklistes
Découvrez les outils et les conseils pour vos recrutements

Recevez les dernières actualités RH: marché du travail en Suisse, conseils, check-lists, études, enjeux et événements RH.

S'INSCRIRE