Taux d’activité et relations de travail

Taux d'activité

Le taux d’activité peut varier. Dans notre livre blanc sur le droit du travail, nous avons résumé pour vous les différentes relations de travail possibles.

Vos données sont protégées et seront utilisées uniquement à des fins de communication entre JobCloud et vous.

 

Les contrats de travail concernent à la fois les postes à temps plein et ceux à temps partiel. Dans le cadre du travail à temps partiel, le temps de travail est réduit par rapport au temps plein habituel au sein d’une entreprise. Les particularités juridiques listées ci-dessous sont à prendre en compte.

Taux d'activité

Plusieurs relations de travail à temps partiel

Les travailleurs à temps partiel sont autorisés à entretenir plusieurs relations de travail avec différents employeurs tant qu’ils ne violent pas les obligations de diligence et de fidélité prévues dans l’art. 321aCO. Ce dernier précise entre autres que les collaborateurs doivent exécuter avec soin le travail qui leur est confié, utiliser selon les règles les machines et instruments de travail et ne pas transmettre les secrets d’affaires à des tiers. Dans le cadre de nombreuses relations de travail, la durée maximale de la semaine de travail est fixée à 45 heures pour les travailleurs occupés dans les entreprises industrielles, le personnel de bureau, le personnel technique et les autres employés, ainsi que pour le personnel de vente des grandes entreprises de commerce de détail. Elle est fixée à 50 heures pour tous les autres travailleurs.

Taux d'activité 2

Nombre de clics sur les annonces d’emploi et annonces disponibles selon le taux d’activité

Les résultats de l’étude JobCloud Market Insights – une étude comportementale sur le marché de l’emploi en Suisse menée par JobCloud SA en collaboration avec la Haute Ecole des Sciences Appliquées de Zurich (ZHAW) – montrent que 91,1 % des offres d’emploi concernent des postes à temps plein et que 90,9 % des demandeurs d’emploi cliquent sur des annonces pour des postes à temps plein.

Freelance/Travail sur appel

Dans le jargon juridique, les travailleurs en freelance sont désignés comme des travailleurs sur appel. Le travail des collaborateurs intervient à la demande de l’employeur.

Il existe deux types de travail sur appel :

Travail sur appel avec devoir de diligence

Dans ce cas, les collaborateurs sont tenus de répondre à l’appel de l’employeur et à se tenir à sa disposition (service de piquet). Le service de piquet sans intervention réalisée donne quand même droit à une indemnité, mais inférieure à celle pour une intervention réalisée. Il est recommandé de fixer une durée minimale pour le service de piquet.

Travail sur appel sans devoir de diligence

Dans le cadre du travail sur appel sans devoir de diligence, les collaborateurs ne sont pas tenus de répondre à l’appel de l’employeur. Dans ce cas, un nouveau contrat de travail est établi à chaque intervention. Sont notamment concernés les rédacteurs ou les graphistes, qui viennent soutenir occasionnellement une agence.

Conseils RH & Checklistes
Découvrez les outils et les conseils pour vos recrutements

Recevez les dernières actualités RH: marché du travail en Suisse, conseils, check-lists, études, enjeux et événements RH.

S'INSCRIRE
xInscription à la newsletter

Rejoignez notre communauté ! Plus de 20’000 entreprises reçoivent régulièrement nos conseils RH pour leurs recrutements.

S'abonner à la newsletter