8 personnalités pour une équipe gagnante

Plus efficace, plus novateur, en un mot : mieux. Mais comment y arriver ? Le mot magique est le travail en équipe. Avec une équipe forte, une entreprise est en mesure d’atteindre des objectifs ambitieux, qui seraient irréalisables par un seul individu. Comment monter une équipe qui saura relever les défis ensemble ?

Sieger-Team-Work

Un climat favorable

L’élément fondamental du travail en équipe est composé de plusieurs facettes qui doivent pouvoir coexister. D’une part, la direction doit être convaincue par le travail en équipe et de son importance pour l’entreprise. D’autre part, les collaborateurs doivent être prêts à travailler en groupe et pouvoir prendre leurs responsabilités. Evidemment, ils doivent aussi le vouloir. De plus, la délimitation des domaines de responsabilité est essentielle pour déployer de façon optimale tout le potentiel d’une équipe, c’est-à-dire les divers savoir-faire et les différentes capacités.

Les membres de l’équipe

A l’image des pit stops en Formule 1, il faut que les membres d’une équipe soient motivés et expérimentés. Pour trouver la recette parfaite, on peut s’inspirer de la Roue de gestion d’équipe, qui réunit huit personnalités différentes. Chacune d’elles correspond à une fonction, qu’il faut ensuite attribuer aux membres d’une équipe. Ces fonctions se complètent entre elles et les différentes personnalités décrites contribuent considérablement à la réussite de l’équipe.

2835109_orig

Monter une équipe idéale grâce à la Roue “Team Management Systems” (TMS) de Margerison/McCann

 

L’informateur-conseiller

Il collecte un maximum d’informations relatives à un problème et les traite de façon à les rendre compréhensibles. Ne voulant pas prendre de mauvaises décisions, c’est lui qui résout les problèmes chronophages. Ce n’est pas un organisateur, mais il apporte des éléments importants au projet. Il est l’une des forces principales pour la construction et la promotion de l’esprit d’équipe.

Le créateur-innovateur

Véritable créateur d’idées, il pense hors de la norme et aimerait intégrer les dernières innovations au projet. Il a du mal à accepter la hiérarchie car il travaille volontiers seul et indépendamment. Débordant d’idées, il est difficile à associer aux autres membres de l’équipe, mais il apporte constamment un vent frais au travail.

L’explorateur-promoteur

Il garde sans cesse une bonne vue d’ensemble de la situation et crée des contacts au bon moment pour se procurer les outils et les informations nécessaires. A ses yeux, le tout est plus important que les détails, même s’il reste ouvert aux idées nouvelles. Parfois, il apporte ses propres idées et n’a aucun mal à les présenter aux autres grâce à sa sociabilité.

L’évaluateur-développeur

Cette personne analyse si les idées peuvent être mises en œuvre avec des moyens réalistes. Il sait aussi évaluer les résultats d’un travail de façon précise. Pour les nouveaux projets, il travaillera à plein régime, mais pour le maintien de la production de masse, il s’en tiendra au minimum syndical. Si, après analyse, une idée obtient des résultats positifs, il met tout son cœur à les développer et à les réaliser.

Le propulseur-organisateur

Si l’on parvient à rallier cette personne à une idée, il réalisera toutes les planifications avec enthousiasme et se chargera du personnel, des rendez-vous et des objectifs. Il est la pierre angulaire pour la réalisation de projets. Surmonter les obstacles au cours du processus est sa principale motivation. Avec ses collègues de travail, il est plutôt neutre et distant. Il apprécie toutefois les structures et les hiérarchies claires.

Le finalisateur-producteur

Grâce à sa ténacité et sa fiabilité, il accomplit les travaux de routine, c’est-à-dire les tâches régulières, suivant des directives strictes. Il sait estimer de façon assez précise ses propres compétences ainsi que l’accomplissement des objectifs de l’équipe. Il a donc aussi pour fonction de rappeler à l’ordre ses collègues pour respecter le plan et le budget.

Le contrôleur-inspecteur

Le contrôle qualité et la planification de budgets l’occupent à temps plein. Véritable spécialiste pour flairer les erreurs et mettre au point les détails, il est capable de se focaliser sur une seule tâche pendant longtemps, et ce rigoureusement, grâce à sa forte capacité de concentration. Plutôt réservé, il ne fait pas beaucoup parler de lui : il œuvre pour l’ordre en silence.

Le supporteur-mainteneur

Plus assistant que dirigeant, il propose son aide aux membres de l’équipe qui en ont besoin, sans se soucier de ce qu’il obtiendra en retour. De plus, il stabilise les relations au sein de l’équipe et offre son soutien. Il protège « son » équipe des critiques extérieures et s’efforce de maintenir les valeurs et les normes. Il est plutôt critique face aux changements de toutes sortes.

Et bien sûr : le coordinateur

Cette fonction est plus facile à apprendre que les autres. Il est donc logique que plusieurs personnes se la partagent et l’exercent en parallèle de leur occupation principale. Il s’agit de représenter l’équipe au public et de coordonner les différents déroulements de projets, les informations et les rapports entre les collaborateurs.

 

Attention : Cela ne signifie pas qu’une équipe n’est efficace que si elle est composée d’au moins huit personnes. Un plus petit groupe peut tout aussi bien marcher si chacune des personnes endosse plusieurs fonctions. La direction de l’équipe peut aussi être adaptée, indépendamment du lieu et des horaires de travail.

Conseils RH & Checklistes
Découvrez les outils et les conseils pour vos recrutements

Recevez les dernières actualités RH: marché du travail en Suisse, conseils, check-lists, études, enjeux et événements RH.

S'INSCRIRE
xInscription à la newsletter

Rejoignez notre communauté ! Plus de 20’000 entreprises reçoivent régulièrement nos conseils RH pour leurs recrutements.

S'abonner à la newsletter