Julie Martin et le Paradis des chiffres

Publié le 02 décembre 2016 in Marque employeur
4 min

7h10. Julie Martin contemple son reflet dans le miroir de la salle de bain. Ses cheveux bleus sont attachés de manière décontractée et ses barrettes placées de façon si habile que cette coiffure chic pourrait aisément passer pour sa coupe habituelle. Son reflet lui plaît. Ces derniers mois, elle ne s’est aussi bien apprêtée que pour les entretiens d’embauche. Au terme d’une phase de recherche d’emploi fructueuse, Julie a signé un contrat chez Bentex et commence aujourd’hui. Contente, elle sourit à son reflet. « Mais n’en attends pas trop, se rappelle-t-elle à l’ordre. Le premier jour n’est jamais parfait. »

doris-dinkel-und-der-zahlenhimmel-680x280

A 7h45, elle entre dans le hall d’accueil de Bentex. La réceptionniste lève les yeux distraitement, puis se redresse d’un seul coup lorsqu’elle aperçoit Julie. « Bonjour Julie, je suis Tanja. Je t’ai tout de suite reconnue à tes cheveux bleus, admet-elle avec un sourire. C’est ton premier jour, c’est juste ? Bienvenue chez nous. Sonia t’attend déjà dans l’Enfer des chiffres. » « Un nom approprié pour le département des finances », pense Julie et ajoute : « Merci Tanja. » Elles se serrent la main, puis Julie prend le chemin direct vers l’Enfer des chiffres. Dans la pièce, Sonia, que Julie avait rencontrée lors de son entretien d’embauche, était déjà penchée sur des dossiers sur son bureau. Soudain, le visage concentré de Sonia se fend d’un sourire et elle s’approche de Julie. « Je savais que tu étais une lève-tôt ! », dit-elle d’un ton triomphant. « Regarde, tout est déjà prêt », explique-t-elle, en lui montrant d’un geste vague un bureau ordonné, sur lequel sont alignés un ordinateur portable, ainsi que tous les articles de bureau habituels, tels qu’une agrafeuse ou des stylos. Pour couronner le tout, un bouquet de fleurs de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel. « Waouh !, pense Julie, en oubliant tout de sa résolution matinale. Ce premier jour va être parfait. » Sonia se présente à Julie comme son référent durant la période de formation interne. « Je te parrainerai. Si tu as des questions ou des remarques, tu peux t’adresser à moi. Aujourd’hui, je vais te présenter les référents principaux des autres départements. Bien sûr, je vais aussi t’apprendre à utiliser notre logiciel comptable. Il te faudra plus d’une journée avant d’être à l’aise pour l’utiliser, mais tout est déjà installé sur ton ordinateur », continue-t-elle, en allumant l’ordinateur de Julie. Elles se mettent rapidement au travail et entrent les mots de passe de Julie dans le système, avant de tester sa nouvelle adresse email. Absorbées par leur travail, elles n’ont même pas remarqué que Romain, l’homme à la grimace, se tenait derrière elles. Soudain, il prend une voix exagérément haute et s’exclame : « Bouh ! » Les deux femmes sursautent, avant de rire, soulagées, en reconnaissant le visage souriant de Romain. « Je m’appelle Romain. Bienvenue chez nous !, se présente-t-il. Vous voulez un café ? Noir avec du sucre pour Sonia, et toi, Julie ? » demande-t-il. « Sans sucre, mais avec un nuage de lait pour moi. Sacré service, ici ! » remarque Julie. Romain sourit et revient, quelques minutes plus tard, avec les cafés. Ils bavardent un instant, jusqu’à l’arrivée de Patrick, le dernier membre de l’équipe. Après un deuxième café, Julie et Sonia quittent la pièce pour faire un tour de l’entreprise. « Ah, j’allais oublier, Sonia s’empresse-t-elle de dire. Voilà ton badge. Tu auras accès à nos locaux à tout moment. Et regarde, on a mis la photo que tu as faite avec ton bon. » Sonia pointe du doigt la photo sur le badge. « Elle devrait figurer sur le site internet dès aujourd’hui. »

Après avoir rencontré tous les référents, Julie et Sonia visitent encore l’étage de la direction, où se trouve le bureau d’Alina, que Julie a rencontrée pendant le processus de recrutement, avant d’aller manger avec toute l’équipe des finances à la pizzeria d’à côté. Julie se sent à l’aise et, après ce premier jour, elle est certaine d’avoir choisi le bon employeur. Pour elle, l’Enfer des chiffres s’est transformé en Paradis des chiffres.

Lors du premier jour de travail, des points de contact minutieusement choisis facilitent grandement l’entrée en fonction du nouveau collaborateur. Se sentir à l’aise et bien accueilli motive le nouvel employé et accélère son processus de développement et d’intégration, afin qu’il devienne un membre productif d’une équipe. S’il sait à qui il doit adresser ses questions et que ces personnes font preuve d’ouverture, on évite d’emblée des problèmes et des confusions inutiles. Il est donc indispensable que le recruteur se prépare rapidement à l’arrivée d’un nouveau collaborateur. De bons outils de travail, des référents compétents et un accueil personnalisé font toute la différence.

 

Christoph Jordi est fondateur et CEO de DoD!fferent et auteur de la chronique mensuelle « Doris Dinkel ». DoD!fferent propose des conseils stratégiques et met laccent sur la marque employeur. Christoph Jordi enseigne également à lInstitut suisse pour l’économie d’entreprise où il s’occupe de la formation Cert. Employer Branding.

 

Notation de l'article

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
Loading...

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas diffusée. Les champs obligatoires sont marqués *

Inscription à la newsletter

Veuillez remplir les informations suivantes pour vous inscrire à la newsletter

s'inscrire