Blog > Inégalités salariales entre hommes et femmes (CP)

Inégalités salariales entre hommes et femmes (CP)

Les inégalités salariales entre hommes et femmes persistent. Surtout chez les cadres.

Plus la position hiérarchique est élevée, plus l’écart est important, indique une étude de JobCloud

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Genève, le 28 octobre 2013

Baromètre salarial : 130’000 données réunies dans toute la Suisse pour des résultats révélateurs

En Suisse, les hommes gagnent en moyenne 11 % de plus que les femmes. En outre, on observe que plus la position hiérarchique dans l’entreprise est élevée, plus l’écart salarial entre hommes et femmes est important. Les hommes occupant des postes à responsabilités gagnent 16 % de plus que leurs homologues féminins, tandis qu’aux niveaux hiérarchiques inférieurs, l’écart moyen n’est « que » de 4 %. Telles sont les informations sur les disparités salariales fournies par le baromètre salarial dont les données sont collectées par JobCloud SA, leader suisse du recrutement en ligne à laquelle appartient jobup.ch.

Pour plus d’informations, consultez le communiqué de presse en cliquant ici.

Retrouvez ce communiqué dans les médias Suisse romands :

      Market.ch – en ligne – 28.10.2013
      Tribune de Genève (Cahier Emploi) – en ligne – 30.10.2013
      RTS, Interview de Frédéric Gaiani, directeur Suisse romande JobCloud SA
    en ligne
    – 30.10.2013
      24Heures Emploi – en ligne / presse – 31.10.2013
      Le Temps (Carrières) – presse – 01.11.2013
      Le Quotidien Jurassien – presse – 09.11.2013

À propos de jobup.ch et JobCloud SA :
Société de recrutement en ligne leader sur le marché Suisse, la société JobCloud SA est née en 2013 de la fusion des sociétés Jobup SA et jobs.ch sa. Elle exploite les deux portails d’emploi généralistes en Suisse jobup.ch et jobs.ch, tous deux fondés en 2000 ainsi que les plateformes cadres et spécialistes Topjobs et ALPHA.CH. JobCloud compte au total quelques 140 collaborateurs à Genève et à Zurich.

Related Posts

Comment mieux connaître les candidats ?
Le travail à temps partiel : un modèle qui vaut la peine pour les entreprises